Biomasse et biodiversité forestières
  • Les enjeux politiques, économiques et juridiques
  • Quel potentiel de récolte du bois pour quelles utilisations effectives ?
  • Quelle gestion forestière pour récolter plus ?
  • Comment préserver mieux tout en récoltant plus ?
  • L'analyse et le positionnement des acteurs.
  • Elus
  • Chercheurs
  • Gestionnaires et/ou exploitants forestiers
  • Associations
  • Professionnels
46 résultats trouvés
Conséquences de la politique forestière française sur la biodiversité en Lorraine
Par : S.O.S. Forêts - Lorraine
Le collectif S.O.S. Forêts – Lorraine s’adresse au Commissaire européen à l’environnement, Monsieur Janez Potočnik, au sujet des impacts de la politique forestière française sur la biodiversité en Lorraine. Il rappelle les objectifs attendus d’ici 2020 en ce qui concerne la production de bois et le rapport Gaymard, du 28 juillet 2010, qui précise quelles actions mettre en place afin d’atteindre ce but (importants investissements en voirie forestière, mécanisation généralisée…). Or la Direction Technique et Commerciale « Bois » de l’ONF applique déjà ces mesures partout en France au détriment de la biodiversité qui peuple les forêts. La forêt lorraine est en effet un véritable réservoir européen et transfrontalier de biodiversité. Des préconisations, pour éviter la destruction des habitats et favoriser la préservation des espèces protégées, sont énoncées ici et respectent par ailleurs la réglementation française et européenne. En plus ...


Garantir la gestion durable de la forêt dans le développement des biocarburants ligneux et de la bioénergie: les conséquences pour les politiques fédérales et gouvernementales
Par : The Heinz Center
Le Centre Heinz et l’Institut Pinchot ont organisé en février 2009 un échange sur les politiques liées à la bioénergie et celles relatives à la gestion et aux mesures forestières. Deux principaux sujets ont été abordés : les effets négatifs potentiels associés à la demande croissante de biomasse ligneuse pour la production de bioénergie ; et les manques et les échecs existant au sein du cadre législatif concernant le développement de la bioénergie forestière. Il est ressorti notamment que les politiques sur la bioénergie et les biocarburants au niveau national se contredisaient parfois ou étaient infondées. Enfin des recommandations ont été listées dans l’optique de valoriser les sources d’énergie à faible émission de carbone ou d’harmoniser les politiques traitant de la gestion forestière par exemple. Pour conclure, les participants ont convenu que le concept de « durabilité » dans ce cadre reste difficile à appréhender, et qu’il faut ...


Position en réponse au discours d’Urmatt élaborée en Assemblée le 28 août 2009
Par : Union Régionale des Syndicats de Propriétaires Forestiers et Sylviculteurs de Provence Alpes Côte d’Azur
Le terme de sous exploitation évoqué dans le discours du Président de la République véhicule une connotation négative pour les forestiers et plus particulièrement les forestiers privés. Il n’y a plus en France de politique forte de la forêt et du bois d’où une perte des savoirs-faires depuis deux générations et la nécessité de faire appel aux importations. Le coût de la main-d’œuvre est un facteur aggravant. Un rappel historique de l’exploitation forestière est exposé. La vente du bois devra être économiquement rentable : priorité à la reconquête du marché. Il faudra revoir l’infrastructure routière et le matériel forestier mis à disposition. Pour le bois-énergie, il faudra revoir le prix des matériels de chauffage et les incitations fiscales. Pour le bois d’œuvre, les savoirs-faires ont pratiquement disparu et il faudra rattraper le retard. Pour le bois construction, il faudrait l’imposer aux collectivités.


Lier la gestion des forêts, les politiques et les indicateurs de biodiversité : Comparaison de la Lituanie et du sud de la Suède
Par : Vilis Brukas
"Lithuania and Southern Sweden share similar natural conditions, but differ considerably in forest policies and management; thereby providing an opportune basis for comparative studies. Since the 1990s, Sweden has attempted to reduce the negative impact of its forest management on biodiversity, after decades of intensive production forestry. In contrast, Lithuania has been intensifying forestry practices associated with the post-soviet socio-economic transition. Here we assess the actual outcomes by comparing selected forest structure and composition variables known to be indicators for forest biodiversity; and estimate the prospective trends by scrutinising current forest policies and management." [Extrait du résumé]


Bois mort - Forêts vivantes -- L'importance des arbres vétérans et du bois mort pour la biodiversité
Par : World Wildlife Fund (WWF)
"In this brochure WWF describes the importance of deadwood, outlines some necessary steps for its conservation and restoration, and invites forest managers, forest owners, governments and the public to give this vitally important microhabitat a chance." [Extrait du document]


Biomasse forestière et biodiversité
Par : WWF
Il y a un intérêt croissant pour les énergies provenant de la biomasse forestière. Cependant, des éléments clés de durabilité de leur utilisation manquent encore le plus souvent. Le WWF demande notamment le développement d’une stratégie nationale pour la biomasse, élaborée avec toutes les partie-prenantes ; l’adoption de pratiques de gestion correctes d’un point de vue environnemental dans les forêts existantes ; l’adoption de gardes-fou pour l’établissement de plantations ou de taillis à courte révolution. Le WWF s’engage à promouvoir les projets dans la mesure où leur impact est certifié nul sur la biodiversité et positif sur le bilan carbone. [résumé extrait du document]



Ma boite de dialogue
GIP-Ecofor ©  |  Nous contacter  |  Alerte mail