Biomasse et biodiversité forestières
  • Les enjeux politiques, économiques et juridiques
  • Quel potentiel de récolte du bois pour quelles utilisations effectives ?
  • Quelle gestion forestière pour récolter plus ?
  • Comment préserver mieux tout en récoltant plus ?
  • L'analyse et le positionnement des acteurs.
  • Organisation de la filière graines et plants
  • Pratiques/orientations sylvicoles
  • Evolution des politiques territoriales
  • Production de biomasse à des fins de gestion des risques et des milieux
61 résultats trouvés
Utilisation de la biomasse forestière, biodiversité et ressources naturelles : synthèse et pistes d’approfondissement (Chapitre 16 de l'étude BIO 2 Biomasse et biodiversité forestières)
Par : Landmann G.
A la demande du ministère de l’écologie, cette étude a été réalisée dans le but de faire un état de l’art des relations entre biomasse forestière et biodiversité. Elle s’inscrit dans le cadre de l’accord de 2007 (Grenelle de l’environnement) entre la Fédération France Nature Environnement, la Fédération nationale des Communes forestières, l’Office national des Forêts et la Fédération Forestiers privés de France sur le thème « Produire plus de bois tout en préservant mieux la biodiversité ; une démarche territoriale concertée dans le respect de la gestion multifonctionnelle des forêts ». L’objectif de l’étude est de faire émerger les conséquences d’une utilisation accrue de biomasse forestière sur la biodiversité forestière et les ressources naturelles à court et moyen terme (2030-2050). L’étude a abordé successivement les aspects suivants (chapitre 1, figure 2) : - le contexte et les perspectives d’utilisation de la biomasse ...


Etat des lieux de la filière des Taillis à (très) courte rotation (TCR et TtCR) en Wallonie
Par : Laurent Somer
"ValBiom suit la filière des Taillis à (très) courte rotation (TCR et TtCR) depuis de nombreuses années. L’objectif du présent dossier est de présenter un état des lieux (situation 2013) des filières TCR et TtCR en Wallonie tant du point de vue législatif que du marché." [Extrait de l'étude]


Récolte en plaquettes des taillis à courte révolution. Programme REGIX. Synthèse des résultats techniques et économiques
Par : Laurier J.-P.
Cinq chantiers de taillis à courte rotation ou très courte rotation (TCR/TTCR) ont été suivis dans le cadre des tests de systèmes de récolte prévus au volet 2 du programme REGIX. Ici sont présentés les chantiers récoltés, avec une typologie des chantiers de TCR et de TTCR et une description des caractéristiques des peuplements récoltés. En ce qui concerne la productivité des opérations de récolte, une fiche par chantier décrit précisément les matériels et techniques mis en œuvre. Les coûts des récoltes sont ensuite détaillés : coût des plaquettes rendues chaufferie, coût par grands postes, décomposition des coûts par opérations, et le cas particulier de la parcelle de Cloyes. Un petit mémento sur l’exploitation des TCR fait l’objet de la quatrième partie : temps d’exploitation, desserte pour les parcelles, produits à façonner, machines à utiliser… Enfin, des perspectives d’amélioration peuvent être envisagées dans le choix des machines, ...


Le taillis à très courte rotation de saule -- Guide de bonnes pratiques
Par : Leplus A.
Ce guide (Document " Farr-Wal " soutenu par la Région Wallonne, Direction générale de l’Agriculture, Ref : 2005_PN_13 daté du 14 décembre 2005), réalisé par l’association AILE (Association d’Initiatives Locales pour l’Energie et l’Environnement) et l’asbl ValBiom (Valorisation de la Biomasse), a pour objectif d’aider les agriculteurs, les collectivités, les industriels ou tout autre partenaire souhaitant se lancer dans la culture de saules comme filtre végétal et/ou à destination de bois-énergie. Avec la baisse des réserves de pétrole, il devient urgent de développer des énergies alternatives, le Taillis à Très Courte Rotation (TTCR) de saules s’annonce comme une des solutions à développer car c’est une culture pérenne, d’une durée de vie d’une vingtaine d’années et qui se récolte au minimum tous les trois ans. Elle est peu exigeante vis-à-vis du sol (mais gourmande en eau). A cause de sa hauteur, le taillis peut modifier les ...


Elaboration de nouveaux itinéraires techniques de régénération de la forêt landaise en réponse aux scénarios possibles
Par : Lesgourgues Y.
A peine 10 ans après la tempête du 27 décembre 1999, l’ouragan Klaus du 24 janvier 2009 a renversé plus de 40 millions de m3 (dont 37 de pin maritime) pour l’Aquitaine. Les opérations de récolte des chablis sont ralenties par un processus trop complexe et trop lent de mise en oeuvre des aides. Dès l’automne on verra cohabiter des sylviculteurs sans solution commerciale pour leur chablis et d’autres prêts à s’engager dans le processus de reboisement. Malgré de nombreuses supputations, la reconstruction de la forêt landaise s’imposera, notamment en raison de son caractère stratégique au sein de la filière bois française. La reconstitution d’une forêt de production cultivée à « gestion durable » suppose le pré-requis d’un système d’assurance accessible pour les sylviculteurs. L’analyse économique (ressource, demande) montre l’importance de la mise en place de scénarios dynamiques et d’un raccourcissement des cycles de production. La ...


La forêt française : un patrimoine en croissance et un potentiel d’augmentation de la récolte
Par : MAAPRAT (Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et de la ruralité et de l'aménagement du territoire)
Communication en Conseil des ministres sur la politique forestière le 17 mai 2005. Point sur la forêt française : surface, essences, sa place en Europe, sa production biologique. Seul un accroissement de la compétitivité des entreprises et une augmentation de la consommation en bois permettront d’améliorer la situation de la forêt française.


Elaboration d'un plan d'action pour le développement du traitement irrégulier dans le parc national des Cévennes
Par : Molines L.
Les enjeux des forêts cévenoles sont multiples : économiques, écologiques, paysagers… Pour cette raison, le parc national des Cévennes souhaite promouvoir le traitement irrégulier sur son territoire. L’étude des avantages et des inconvénients du traitement ainsi que du contexte et des spécificités locales justifie la rédaction d’un plan d’actions pour le développement du traitement irrégulier. Les actions de ce document doivent être orientées vers les besoins immédiats des acteurs locaux : l’apprentissage des modalités de la gestion irrégulière, la transmission de ces connaissances et l’aide à la réalisation d’actions concrètes engagées dans ce sens.


La reconstitution des forêts détruites -- L’Office national des Forêts guide la reconstitution des forêts publiques
Par : Mortier F.
"La stratégie de reconstitution des forêts élaborée par l’ONF a été définie sur la base des enseignements tirés des tempêtes passées, en France comme à l’étranger, et d’un réseau de compétences d’une centaine de personnes : forestiers, scientifiques, associations, représentants de communes forestières… Cette stratégie est fondée sur : la protection des sols, des régénérations en place et des sous-étages lors de l’exploitation forestière, une gestion extensive des rémanents, la conservation et la gestion de ce qui est resté sur pied, le maintien des lisières, des clairières… la définition des objectifs et des moyens selon les enjeux après diagnostic, concertation interne et concertation externe avec les acteurs concernés du territoire, la maîtrise des ongulés et, si nécessaire, la protection des régénérations contre la dent du gibier, la priorité à la régénération naturelle et aux mélanges d’essences en s’intégrant dans les ...


Directives Nationales d’Aménagement et de Gestion pour les forêts domaniales
Par : ONF (Office National des Forêts)
Les directives nationales d’aménagement et de gestion qui suivent s’appliquent aux forêts domaniales de métropole relevant du régime forestier, ces forêts couvrant une surface totale de 1,7 Mha. Elles annulent et remplacent celles diffusées le 12 novembre 1990 (instruction 90-T-10). Concernant les forêts domaniales, départemento-domaniales et départementalo-domaniales des départements d’outre-mer, dont la gestion résulte de conditions naturelles très spécifiques, les directives régionales d’aménagement des forêts du département d’outre-mer considéré vaudront directives nationales pour ces mêmes forêts. Elles seront rédigées selon la procédure décrite dans les présentes directives. Sont abordés dans les présentes directives : - les principes directeurs généraux de planification forestière et de gestion de la forêt domaniale (titre 1) ; - les principes spécifiques concernant les directives régionales d’aménagement (titre 2) ; - les ...


Annexe A: Les grands types de sylviculture
Par : PEFC Belgium
Au sein du guide pratique pour la gestion durable des forêts certifiées PEFC en région wallonne, l’annexe A traite des grands types de sylviculture, à savoir la sylviculture régulière, la sylviculture irrégulière, la sylviculture dynamique et la sylviculture Pro Silva. Chacune est définie et détaillée. Des recommandations sont énoncées pour chaque type de sylviculture.


Préconisations techniques pour l’exploitation et la conversion des peuplements forestiers allochtones en bordure des ruisseaux
Par : Pereira V.
Document technique (Action A6-2005-2-10) réalisé dans le cadre du programme LIFE (Ruisseaux de têtes de bassins et faune patrimoniale associée) lancé en 1992. Cette étude est menée sous la responsabilité de l'ONF. Au terme de l’analyse bibliographique, il apparaît que les références relatives à la mise en place d’un itinéraire technique d’exploitation et de conversion des peuplements allochtones en bordure de cours d’eau ne sont que partielles. A partir des retours d’expériences recueillis, un ensemble de préconisations techniques ont pu être proposées pour optimiser l’exploitation des peuplements non adaptés et permettre l’installation d’une ripisylve plus fonctionnelle. Ces préconisations reposent sur le principe d’une éclaircie dynamique du peuplement rivulaire, sur une largeur minimale de 10m, et d’un retour au feuillu, dans la mesure du possible par régénération naturelle. La mise en œuvre de ces préconisations dans le cadre d’un ...


L’augmentation du prélèvement en forêt méditerranéenne : une opportunité pour gérer le risque d’incendies ou une menace pour la biodiversité ? (Chapitre 14 de l'étude BIO 2 Biomasse et biodiversité forestières)
Par : Rigolot E.
A la demande du ministère de l’écologie, cette étude a été réalisée dans le but de faire un état de l’art des relations entre biomasse forestière et biodiversité. Elle s’inscrit dans le cadre de l’accord de 2007 (Grenelle de l’environnement) entre la Fédération France Nature Environnement, la Fédération nationale des Communes forestières, l’Office national des Forêts et la Fédération Forestiers privés de France sur le thème « Produire plus de bois tout en préservant mieux la biodiversité ; une démarche territoriale concertée dans le respect de la gestion multifonctionnelle des forêts ». L’objectif de l’étude est de faire émerger les conséquences d’une utilisation accrue de biomasse forestière sur la biodiversité forestière et les ressources naturelles à court et moyen terme (2030-2050). Le développement de l’utilisation de la biomasse forestière pour des usages énergétiques apparaît immédiatement comme une opportunité ...


Potential Impact of Bioenergy Demand on the Sustainability of the Southern Forest Resource
Par : Robert c. Abt et Karen l. Abt
"The use of woody biomass for the production of domestic bioenergy to meet policy-driven demands could lead to significant changes in the forest resource. These impacts may be limited if woody biomass from forests is defined as only the residues from logging. Yet, if only residue is used, the contribution of woody biomass to a renewable energy portfolio will also be limited. As the definition of woody biomass is expanded, the impacts on the forest resource increase, as does the contribution of woody biomass to the renewable portfolio. A combination of markets and policies will determine the extent to which woody biomass can be used to meet renewable electricity requirements. This article develops two hypothetical demand scenarios based on the use of woody biomass in renewable electricity generation and uses these scenarios in a model of timber supply in the U.S. South to evaluate the effects on both timber markets and forest resource sustainability. The demands for woody biomass are ...


La répartition par zones de la productivité de la forêt et des contraintes liées au site choisi : dans quel espace augmenter les efforts de sylviculture au Québec ?
Par : Saucier J.-P.
The ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) is planning to increase silvicultural efforts on the most productive sites in order to generate more volume of forest products. As the area under forest management is huge (498 000 km2 of public and private forested land), mapping the best sites is no simple task. Moreover, not all sites with good productivity are suitable for more intensive treatments like mechanical site preparation, education treatments or repeated thinnings. Three parameters were considered together to analyse site conditions and rank mapping units in term of potential for more intensive silviculture: 1) vegetation dynamics; 2) growth potential and 3) site constraints for management activities. Vegetation dynamics is used to determine the best species that are suitable with a given set of site conditions, in accordance with their presence in natural succession after natural or anthropogenic disturbance. Growth potential is then assessed using site ...


Quel type de peuplement pour un renouvellement naturel du douglas ?
Par : Sébastien Petit
"Quelles sont les caractéristiques types d’un peuplement de douglas qui favoriseraient au mieux son renouvellement naturel ? Voilà la question sur laquelle s’est penché le travail de fin d’étude à la base de cet article. Les seuils d’apparition de la régénération sont atteints facilement avec le douglas. Pour autant, seules certaines caractéristiques dendrométriques sont à même de favoriser son développement."[Introduction de l'article]


Gros et très gros bois en forêt : Échanges et débats autour de la filière pour une valorisation multifonctionnelle des produits
Par : Simon E.
Compte-rendu du séminaire du 28 mai 2009 organisé par France Nature Environnement sur la place des gros bois (GB) et très gros bois (TGB) dans la filière en France et en Europe. Cette journée avait pour but de réunir l’ensemble des partenaires de la filière, des gestionnaires forestiers aux transformateurs en passant par les propriétaires forestiers, les associations de protection de la nature, les chercheurs et les ministères. Il s’agissait de présenter l’état de la ressource et l’intérêt général des gros bois (notamment biodiversité et stockage de carbone), ainsi que les problématiques liées à la transformation et l’intérêt économique des gros bois. Il apparaît que les GB rentables sont ceux dont la qualité est bonne. Un débat est organisé sur la transformation des gros bois et leur intérêt économique, dans une filière où des blocages sont observés face à une ressource importante, mais pas toujours en phase avec une production plus ...


Production, gestion et utilisation du bois énergie
Par : Simon E.
Le bois est une ressource renouvelable qui, par ses qualités biologiques et physiologiques, permet de capter du CO2 lors de sa croissance, de stocker du carbone et de prolonger cet effet dans des utilisations à long terme et d’en démultiplier les effets en le substituant à des matériaux plus énergivores. Cependant, le principe de neutralité carbone du bois énergie et les objectifs du paquet énergie-climat, entraînent des dérives qui risquent, à terme, d’accentuer les émissions de CO2. Il est nécessaire d’encourager le stockage du carbone en forêt, notamment par un suivi de l’augmentation du stock de bois sur pied. La création d’un réseau d’espaces forestiers en libre évolution serait tout à fait compatible avec une politique carbone sur au moins un siècle. Elle contribuerait en même temps à enrayer le déclin de la biodiversité. En ce qui concerne la transformation du bois, il s’agit d’encourager le prolongement de la durée du stockage par ...


Séminaire international sur biomasse forestière, énergie et développement rural - Conclusions
Par : SUDOE (programme de coopération territoriale de l'espace sud-ouest européen)
Ce séminaire a eu lieu à Porto (Portugal) le 14 décembre 2005, il a été organisé dans le cadre du projet de coopération international ENERSILVA, Promotion de l’utilisation de la biomasse forestière pour la production d’énergie au sud-ouest d’Europe. La biomasse forestière est une source importante d’énergie renouvelable, non seulement pour faire face à la montée des prix des combustibles fossiles, mais encore parce que la biomasse s’est transformée en une alternative à ce type de combustibles. La forêt sud-européenne dispose de nombreuses ressources en biomasse. Avec l’accord des propriétaires forestiers, il sera possible d’intégrer dans les Plans de Développement Rural des pays concernés des mesures favorisant ce type d’activité, ce qui suppose une harmonisation des politiques énergétiques de ces pays. Le but est de diminuer la dépendance aux énergies fossiles. La taille des unités de production d’énergie devra s’adapter aux politiques ...


Projet Enersilva Promotion de l’utilisation de la biomasse forestière dans un but énergétique dans le sud-ouest de l’Europe - Conclusions finales
Par : SUDOE (programme de coopération territoriale de l'espace sud-ouest européen)
Le programme de coopération territoriale de l'espace Sud-ouest européen (SUDOE) soutient le développement régional à travers le cofinancement de projets transnationaux par le biais du FEDER (Fonds européen de développement régional). Le projet Enersilva a démarré au début de l’année 2005 et s’est terminé en juin 2007. Sa mise en œuvre a coïncidé avec une étape clé pour l’utilisation de la biomasse à des fins énergétiques, au cours de laquelle la Commission Européenne a donné une ferme impulsion au secteur des énergies renouvelables, avec des objectifs renouvelés et ambitieux. Dans cette perspective, les pays du sud de l’Europe impliqués dans Enersilva (Espagne, France et Portugal) ont avancé fermement, politiquement, juridiquement et économiquement, dans le développement de ce nouveau secteur. Une intense activité d’étude et d’analyse sur les possibilités d’utilisation énergétique de la biomasse forestière s’est dès alors mise en ...


Des forêts mélangées, une stratégie pour produire du bois face aux enjeux énergétiques et climatiques ?
Par : Thomas Perrot et Patrick Vallet
Garantir une offre en bois suffisante sans nuire à l'équilibre des écosystèmes dans un contexte de changement climatique est un des principaux objectifs visés par les recherches en gestion forestière. Le mélange d'espèces d'arbre au sein d'un peuplement forestier est une stratégie qui peut répondre à ces nouveaux enjeux. À Irstea, des travaux sont déjà engagés pour améliorer les connaissances sur le fonctionnement des écosystèmes forestiers mélangés et proposer des modes de gestion adaptés aux différents types d’assemblage d’espèces.



Ma boite de dialogue
GIP-Ecofor ©  |  Nous contacter  |  Alerte mail