Biomasse et biodiversité forestières
  • Les enjeux politiques, économiques et juridiques
  • Quel potentiel de récolte du bois pour quelles utilisations effectives ?
  • Quelle gestion forestière pour récolter plus ?
  • Comment préserver mieux tout en récoltant plus ?
  • L'analyse et le positionnement des acteurs.
  • Quelles ressources disponibles ?
  • Quelles utilisations ?
  • Quelle place du bois dans la concurrence ?
  • Quelles conditions, quels freins à une mobilisation accrue ?
  • Quel soutien des pouvoirs publics à l’économie forestière ?
122 résultats trouvés
Agreste conjoncture : Bois et dérivés -- Filière bois : stabilisation des échanges en 2011
Par : Agreste
"Avec un déficit de 6,6 milliards d’euros sur l’année 2011 en données provisoires, la balance commerciale de la filière bois se maintient au niveau de l’année précédente. Les échanges commerciaux de cette filière structurellement déficitaire évoluent peu, mais les exportations sont plutôt mieux orientées que les importations. Seul le secteur des papiers et cartons montre une dynamique défavorable, heureusement compensée par les meubles et sièges en bois, les panneaux, les sciages et les bois ronds." [Extrait du document]


Agriculteurs en Cuma et filière bois-énergie : les aspects juridiques
Par : Nivet K.
Les CUMA (coopératives d’utilisation de matériel agricole) sont structurées autour d’une solidarité de proximité. Elles ont pour objet principal la mise à disposition de matériels agricoles et forestiers et la réalisation de travaux d’aménagement rural pour l’usage exclusif des exploitations membres. Pour structurer les actions multipartenariale et territoriale autour des enjeux liés à la filière bois-énergie, les CUMA envisagent de nouveaux partenariats juridiques. L’auteur reprend les pistes de réflexion de la fédération nationale des CUMA (FNCUMA) sur la création éventuelle de nouvelles formes de coopératives visant à renforcer la coopération en multisociétariat et à associer autour du même projet tous types d’acteurs (salariés, bénévoles, usager, collectivités publiques..). Il pourrait s’agir de créer une structure sociétaire à côté de la CUMA sous la forme de société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) ou de société ...


Alimenter un "bio-désordre" -- Pourquoi faire brûler des arbres pour produire de l'énergie nuit aux hommes : le climat et les forêts
Par : Greenpeace
"The global bioenergy boom is driven by a surge of interest in biological materials – or biomass – to produce heat, electricity and fuels. In a world of declining fossil fuel deposits and rising fuel prices, industries and governments are hastily switching back to an ancient source of energy: trees. In Canada, forest bioenergy once referred to a sensible, small-scale and local solution to produce heat and power by using mill and pulp residues at the plant. This is no longer the case. Now, the sector is rapidly developing into large-scale, industrial use of natural forests for energy. This is due to new government biomass extraction policies and subsidies. Without public hearings, exhaustive science or adequate environmental standards in place, provincial governments have allocated large volumes of biomass from publicly owned forests to be burnt, thereby radically changing the way forests are used in Canada. This is turning to ash sustainable job opportunities, threatening the ...


Analyse de la ressource et de la disponibilité forestière : l’exemple de l’Auvergne
Par : IFN (Inventaire Forestier National)
Les études de ressource et de disponibilité forestières que réalise l’Inventaire forestier national permettent d’orienter les décisions politiques et économiques pour la mobilisation des différents types de bois (oeuvre, industrie, énergie) aux échelles régionale et nationale. Ces études consistent en une estimation prospective des volumes de bois disponibles (ou mobilisables) à court et moyen terme pour des territoires d’une taille comprise entre la région forestière et la France métropolitaine. La réalisation d’une étude de ressource et de disponibilité fait successivement appel aux trois approches temporelles permises par les inventaires forestiers périodiques : (1) analyse de la ressource forestière actuelle, (2) estimation des prélèvements de bois passés, (3) évaluation des disponibilités forestières dans le futur. Des collaborations étroites avec les gestionnaires forestiers locaux sont souhaitables pour la définition d’hypothèses de ...


Analyses technico-économiques de divers systèmes de mobilisation des plaquettes forestières étudiés en volet 2 -- Programme de recherche REGIX, Volet 2, Livrable n° L16-b2
Par : Céline Gomes
"A l’intérieur de ce livrable, vous trouverez des fiches qui reprennent et synthétisent l’ensemble des données directement issues des différents chantiers tests de production de plaquettes forestières mis en place par L’Union de la Coopération Française (UCFF) et l’Office National des Forêts (ONF) pour répondre à l’ensemble des attendus forestiers du volet 2 « Réseau Expérimental Bioénergie » du programme REGIX" [Extrait du préambule]


ATELIER 3-1 Le développement de la filière bois énergie dans les territoires : atouts, opportunités, obstacles, handicaps : La mobilisation des ressources forestières
Par : Réseau Rural Régional Poitou-Charentes
Tout d’abord, on a une description des différents produits associés à la filière bois-énergie : la bûche, la plaquette forestière, le bois déchiqueté, le granulé de bois. Puis est réalisé un bilan des chaufferies bois sur 2008 (nombre, puissance, prix) avant de dresser un panorama des perspectives et des enjeux de la filière bois-énergie. Parallèlement plusieurs actions importantes ont été lancées en Poitou-Charentes dans le domaine du bois-énergie et contribuent à l’expansion de la filière. Un point est fait sur les aides et le marché public (appel à projets, différents fonds et autres subventions). Enfin des exemples de démarches territoriales sont pris au cas par cas avant de procéder à un système de questions-réponses pour conclure.


Baromètre biomasse solide
Par : EurObserv’ER
Ce baromètre a été réalisé par l'Observatoire européen des énergies renouvelables (Observ’ER) dans le cadre du projet “EurObserv’ER”. La croissance de la production d’énergie primaire de biomasse solide (bois, déchets de bois et autres matières végétales ou animales solides) au sein de l’Union européenne a augmenté de 3,6% entre 2008 et 2009. Cette augmentation s’explique par la volonté de nombreux pays de s’appuyer sur cette énergie pour atteindre leurs objectifs européens, que ce soit pour la production d’électricité ou de chaleur. La Commission européenne considère que le recours à la biomasse constitue l’une des principales solutions pour assurer la sécurité d’approvisionnement et la durabilité de l’énergie en Europe. Exemple pris en Finlande avec la mise en service en mai 2010 de la plus grande centrale biomasse du pays (ce pays a instauré dès 1990 une taxe sur les énergies fossiles). Ce document fait le tour des principaux ...


Bilan et perspective pour les Parcs naturels régionaux
Par : Joseph J.-L.
Les parcs naturels régionaux ont mis tout particulièrement l’accent sur l’essor de la filière bois-énergie, faisant ainsi de cette ressource renouvelable un objectif fort de leur charte. Les démarches partenariales menées en Rhône-Alpes, par exemple, montrent cet engagement qui s’inscrit d’ailleurs dans un contexte européen et national. Le partenariat entre l’ADEME et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux a permis la mise en place de trois contrats ATENEE. Un travail d’animation et de sensibilisation est cependant assuré par des techniciens au sein des parcs et gagnerait à être pérennisé afin de conserver cette démarche de développement durable inhérente à l’accroissement de la filière bois-énergie.


Biomasse, de nouveaux marchés ! -- Comment mobiliser la ressource ?
Par : ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie)
Actes du séminaire national organisé par l’ADEME dans le cadre du programme européen EUBIONET II et de la 14e Conférence Européenne et Exposition sur la Biomasse pour l'Energie, l'Industrie et la Protection du Climat (17 au 21 octobre 2005, Paris). Ce séminaire a permis de réunir les acteurs français de la biomasse - entreprises des filières de l’agriculture et du bois, industries agroalimentaires, sociétés de services énergétiques, collectivités, syndicats professionnels, élus locaux et nationaux, administrations. Il avait pour objectifs de mettre en valeur le potentiel de la biomasse pour répondre aux enjeux de réduction des gaz à effet de serre, de discuter des conditions de mobilisation de cette biomasse en tenant compte de la concurrence existant entre les différents usages, d’échanger sur les expériences de mobilisation de la biomasse pour répondre à l'accroissement de la demande, de mettre en perspective les facteurs-clefs de réussite de cette ...


Biomasse forestière disponible pour de nouveaux débouchés énergétiques et industriels -- Note de synthèse
Par : Ginisty C.
Le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche et sa Direction Générale de la Forêt et des Affaires Rurales (DGFAR) a sollicité le Cemagref pour faire une estimation des disponibilités en biomasse forestière à l'échelle nationale pour la période 2006-2016. L’objectif de l’étude était le suivant : estimer pour la période 2006-2016, les volumes de bois complémentaires qui pourraient être utilisés à des fins industrielles et à des fins énergétiques dans un contexte de gestion durable des forêts. L'évaluation sera faite par type de peuplement forestier à l'aide des données issues de l'inventaire forestier national, l’étude donnera une approche de la disponibilité effective des volumes de bois industrie et de bois énergie en fonction de l'accessibilité physique des bois, de la nature de la propriété, de la capacité de mobilisation des propriétaires forestiers et des évolutions prévisibles des prix du bois. Les volumes disponibles ont été estimés ...


Biomasse forestière disponible pour de nouveaux débouchés énergétiques et industriels (Analyse bibliographique) -- Partie 1 : Analyse et synthèse des études existantes recensées au niveau national
Par : Levesque C.
Commanditée par le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche au Cemagref, cette étude tente d'estimer les quantités de bois (biomasse forestière) disponibles en France pour de nouveaux usages énergétiques et industriels. Ce document recense et synthétise l’information issue de 288 études (signalées par les acteurs de la filière forêt-bois) traitant des disponibilités en ressource/biomasse forestières à l'échelle nationale, régionale ou locale. Dans un premier temps, l’étude identifie les différents gisements potentiels de biomasse et fait le tour des méthodologies employées en France pour estimer la biomasse disponible (au moment de l'étude et à plus ou moins long terme). A partir des données fournies pour l'essentiel par l'IFN, elle fait un état des lieux de la forêt française (en termes de surface forestière, de volume sur pied, de production biologique, d’exploitabilité, etc.) et du gisement qu’elle représente au niveau national. A partir de ...


Biomasse forestière disponible pour de nouveaux débouchés énergétiques et industriels (Calcul des volumes) -- Partie 2 : Calcul des volumes
Par : Vallet P.
Rapport final de la Convention DGFAR/Cemagref N° E19/06. Dans le cadre de l’étude commanditée par le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche au Cemagref, ce rapport tente d'estimer les quantités de bois (biomasse forestière) disponibles en France pour de nouveaux usages énergétiques et industriels. En préalable aux calculs de disponibilité, les documents récents qui abordent cette problématique de disponibilités forestières à l'échelle nationale ou régionale ont été recherchés et exploités. Plus de 300 références ont été signalées par les acteurs de la filière forêt-bois. Ce document présente l'ensemble des documents recensés et synthétise l'information trouvée. Les différents gisements de biomasse. Les différentes méthodes pour estimer la disponibilité en bois dans diverses régions françaises, simulations. Etat des lieux de la forêt française. Liste des documents recensés. Synthèses. Données et compartiments étudiés (IFN, SCEES, CEREN ...


Biomasse forestière disponible pour de nouveaux débouchés énergétiques et industriels (partie économique) -- Partie 3 : Partie économique
Par : Chabé-Ferret S.
L'objectif de l'étude est d'estimer, via une approche macro-économique basée sur l’équilibre entre l’offre et de la demande, les ressources forestières supplémentaires mobilisables pour les usages énergétiques et industriels sur la période 2006 – 2016, au niveau national et régional. Ce document formalise la courbe d’offre de bois pour les usages énergétiques et relie les hausses de la demande aux variations de prix qu’elles pourront provoquer (utilisation d'un modèle du marché du bois pour les usages énergétiques et industriels). Les résultats montrent qu’une hausse des usages énergétiques du bois d’ici 2016 ne pourra s’obtenir qu’avec une hausse de prix conséquente, de l’ordre de 50 % dans le meilleur des cas. Une meilleure connaissance des comportements des propriétaires forestiers ainsi qu’une évaluation rigoureuse de l’impact des politiques mises en place aurait été nécessaire afin de mitiger la hausse des prix. Trois annexes ...


Biomasse forestière, populicole et bocagère disponible pour l’énergie à l’horizon 2020
Par : IFN (Inventaire Forestier National)
Avec le soutien de l’ADEME, l’IFN, le FCBA et SOLAGRO ont réalisé en 2008-2009 une évaluation de la biomasse ligneuse supplémentaire disponible pour l’énergie à l’échelle nationale. Une méthode innovante : La méthode élaborée dans le cadre de l’étude contribue à l’approfondissement des connaissances sur les gisements de bois disponibles pour des usages énergétiques à l’échelle nationale. L’originalité de l’approche est principalement l’intégration de connaissances provenant de divers champs thématiques : Elle traite l’ensemble des ressources ligneuses métropolitaines, qu’elles soient destinées à la production de bois (forêts, peupleraies, haies) ou non (vigne, arboriculture, arbres urbains, souches) ; Elle améliore et élargit la prise en compte des contraintes d’exploitation des bois de nature : techniques (accessibilité des ressources, types d’usages des bois), environnementales (gestion durable des ressources, maintien de la ...


Bois d'industrie, bois-énergie : la question récurrente de la complémentarité ou de la concurrence -- Compte-rendu du colloque du CIBE
Par : Comité Interprofessionnel du Bois Energie (CIBE)
"Le colloque du CIBE s’est déroulé à Valence les 22 et 23 septembre 2009 sur le thème "Bois-énergie : ressources et approvisionnements". Il était en grande partie organisé sous forme de tables rondes, réunissant au total près d'une quarantaine d'intervenants. Au cours de la première journée, celles-ci ont permis d'aborder de façon très approfondie les nombreuses problématiques qui caractérisent "l'amont" de la filière bois-énergie, notamment : la complémentarité entre acteurs locaux, régionaux et nationaux ; l'offre en circuit court, à l’échelle régionale, à l'échelle nationale ; la complémentarité et la concurrence entre bois d'industrie et bois combustible ; les attentes énergétiques à travers les politiques territoriales et le développement local." [ Résumé extrait du document].


Bois-énergie en Normandie : état des lieux et objectifs 2020
Par : Cousin S.
Tout d’abord, un bilan de la ressource ligneuse en Normandie est établi pour mieux souligner par la suite les différents usages du bois dans cette région aujourd’hui et à l’avenir. Les usages matières (bois d’œuvre, bois d’industrie) sont distingués des usages énergétiques (chauffage domestique, chaufferies industrielles, chaufferies collectives). La question qui se pose en conséquence est de savoir comment mobiliser de nouvelles ressources en bois : sont ainsi passées en revue les nouvelles ressources forestières, bocagères et industrielles à mobiliser. L’organisation qui peut garantir ces objectifs repose en grande partie sur la participation des acteurs professionnels de la filière forêt-bois.


Bois énergie et gestion de l'espace
Par : Grange N.
L’exemple du Parc des marais du Cotentin et du Bessin nous permet de comprendre, grâce à un entretien avec Rolande Brecy, présidente de ce Parc, pourquoi ce dernier s’est lancé dans le développement de la filière bois-énergie : il s’agissait en effet de trouver une valorisation économique du bois des haies. Le partenariat avec l’ADEME est primordial, et l’utilisation d’autres énergies renouvelables est essentielle pour le Parc. Ensuite, Pascal Corte, délégué régional de l’ADEME Basse-Normandie, nous livre son point de vue, explique pourquoi son organisme a choisi de soutenir le Parc et la place importante des actions de sensibilisation et d’accompagnement des projets des collectivités et des agriculteurs, dans une optique de développement durable. Un autre acteur du Parc des marais du Cotentin et du Bessin, Denis Letan, technicien bois-énergie, témoigne de l’essor du bois-énergie, grâce à la création d’une véritable filière ...


Bois-énergie : Le défi de la professionnalisation de l’approvisionnement local
Par : Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France
Ce cahier s’appuie sur les interventions et réflexions faites durant les journées Bois énergie des Parcs naturels régionaux 2003 qui se sont déroulées dans le Parc naturel régional du Morvan. Les textes rassemblés dans ce cahier « énergie et territoire » de la Fédération des Parcs vous permettront à travers des exemples concrets de percevoir les stratégies possibles et le rôle des Parcs naturels régionaux dans la démarche de développement du bois-énergie. Les différentes politiques de sensibilisation et d’expérimentations permettent de mieux se rendre compte de la richesse d’une telle ressource.


Bois-énergie : les forêts ont de la ressource !
Par : IFN (Inventaire Forestier National)
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) qui coordonne le programme bois-énergie 2000-2006 encourage une utilisation plus importante et plus efficace de cette ressource, en particulier sous la forme de plaquettes forestières. Dans ce cadre, l’IFN a mené une étude visant à évaluer les disponibilités en bois-énergie aux échelles nationale et régionale. Les rémanents de l’exploitation forestière actuelle forment un gisement de 34 millions de m3 (Mm3), soit 7,3 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep2). Une intensification des prélèvements rendrait accessible un gisement complémentaire de 21 Mm3, soit 4,9 Mtep. À partir de ces estimations, il reste à déterminer la quantité réellement mobilisable à un coût économique concurrentiel vis-à-vis d’autres types d’énergie, sans déstabiliser les autres usages du bois (bois d’industrie, bois d’œuvre, chimie verte...). Estimation de la récolte en forêt. Point sur le ...


Bois-énergie: Les forêts ont de la ressource...à mobiliser !!
Par : IFN (Inventaire Forestier National)
Afin d’atteindre l’objectif ambitieux de 23 % des besoins énergétiques français couverts par les énergies renouvelables en 2020 (Grenelle de l’Environnement), d’importants programmes de développement des usages énergétiques de la biomasse sont mis en oeuvre. L’objectif est une récolte de 21 millions de m3 de bois supplémentaires en 2020, dont plus de la moitié pour l’énergie. Dans ce contexte, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) a confié notamment à l’IFN en 2008 une évaluation nationale de la biomasse ligneuse disponible pour l’énergie à l’horizon 2020. Sur la base d’une méthodologie innovante et des données de ressource les plus récentes, l’étude évalue le supplément mobilisable compte tenu des réalités sylvicoles, techniques, économiques et environnementales. Le gisement durable, accessible et supplémentaire de bois pour l’énergie dans les forêts, les peupleraies et les haies s’établit ...



Ma boite de dialogue
GIP-Ecofor ©  |  Nous contacter  |  Alerte mail