Biomasse et biodiversité forestières
  • Les enjeux politiques, économiques et juridiques
  • Quel potentiel de récolte du bois pour quelles utilisations effectives ?
  • Quelle gestion forestière pour récolter plus ?
  • Comment préserver mieux tout en récoltant plus ?
  • L'analyse et le positionnement des acteurs.
  • Quelles ressources disponibles ?
  • Quelles utilisations ?
  • Quelle place du bois dans la concurrence ?
  • Quelles conditions, quels freins à une mobilisation accrue ?
  • Quel soutien des pouvoirs publics à l’économie forestière ?
122 résultats trouvés
Biomasse forestière disponible pour de nouveaux débouchés énergétiques et industriels (Analyse bibliographique) -- Partie 1 : Analyse et synthèse des études existantes recensées au niveau national
Par : Levesque C.
Commanditée par le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche au Cemagref, cette étude tente d'estimer les quantités de bois (biomasse forestière) disponibles en France pour de nouveaux usages énergétiques et industriels. Ce document recense et synthétise l’information issue de 288 études (signalées par les acteurs de la filière forêt-bois) traitant des disponibilités en ressource/biomasse forestières à l'échelle nationale, régionale ou locale. Dans un premier temps, l’étude identifie les différents gisements potentiels de biomasse et fait le tour des méthodologies employées en France pour estimer la biomasse disponible (au moment de l'étude et à plus ou moins long terme). A partir des données fournies pour l'essentiel par l'IFN, elle fait un état des lieux de la forêt française (en termes de surface forestière, de volume sur pied, de production biologique, d’exploitabilité, etc.) et du gisement qu’elle représente au niveau national. A partir de ...


Particularités de l’exploitation pour le bois-énergie plaquette
Par : Libault L.
Le bois bûche diffère du bois plaquette, et le gestionnaire forestier a intérêt à s'en rappeler pour l'exploitation de son bois. En effet, le bois-énergie plaquette requiert des spécificités d'abattage, de broyage..., de logistique qu'il ne faut pas sous-estimer. L'optimisation du débardage est aussi à considérer attentivement pour ne pas avoir de problèmes par la suite. Par ailleurs, deux types de transformation du bois existent: le broyage frais ou le ressuyage sur coupe.


Les valorisations énergétiques du bois un potentiel a développer
Par : MAAPRAT (Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et de la ruralité et de l'aménagement du territoire)
Dossier de presse. Communication en Conseil des ministres sur la politique forestière. La consommation de bois-énergie est aujourd'hui de 37 millions de m³ par an en France, dont 22 d'origine forestière et 15 issus de sous-produits de l'industrie du bois et d'exploitations rurales. Cette consommation équivaut à 9 millions de tep/an (tonne équivalent pétrole), soit 4% des besoins français en énergie. Elle génère 3 milliards d'euros d'économie sur les importations d'énergies fossiles, économie réinjectée chaque année dans l'économie du bois, de la forêt et du bocage et induisant 20 000 à 30 000 emplois répartis sur l'ensemble du territoire. Le développement des utilisations énergétiques du bois (chaleur, bioélectricité, biocarburant…) est indispensable pour atteindre les objectifs fixés, tant au niveau européen qu'au niveau national, dans le domaine des énergies renouvelable et de la limitation des émissions de gaz à effet de serre.


Les forêts et l'énergie dans les pays de l'OCDE
Par : Mabee W.E.
This report focuses on policies and technologies for the production of bioenergy and liquid biofuels within Organisation for Economic Co-operation and Development (OECD) countries, complementing a second report focusing on non-OECD countries. The report was prepared for the Special Event on Forests and Energy, held at the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO), Rome, on 20 November 2007. This report discusses new technologies for wood energy production, including potential pathways for cellulosic liquid biofuel production. It reviews the supply of forest and agricultural biomass for bioenergy production (chapter 2); current policies that might increase the role of wood energy within OECD countries (chapter 3); and the implications that wood energy decisions might have for the global forest industry (chapter 4). Chapter 5 presents the authors’ recommendations for future developments. [résumé extrait du document]


Développement des énergies renouvelables : les enjeux pour la biomasse et la contribution de la forêt
Par : Madignier M.-L.
"Cet article aborde dans un premier temps la politique française du développement des énergies renouvelables, particulièrement la place de la biomasse, et présente les mesures (appels d’offre de la commission de Régulation de l’Énergie et du fonds chaleur) visant à renforcer la demande pour la biomasse. L’article traite ensuite du développement de l’offre de bois dans le contexte de la forêt française et passe brièvement en revue les diverses mesures prises depuis le Grenelle de l’environnement (modalités de gestion forestière groupées, mesures fiscales…)." [Extrait du document]


Les propriétaires forestiers sont attachés à leur patrimoine mais peu motivés par son exploitation commerciale
Par : Maresca B.
La forêt française s’étend depuis plusieurs décennies : sa surface s’est accrue de 10% au cours des vingt dernières années et couvre aujourd’hui 30 % du territoire. Réaffirmé par le Grenelle de l’Environnement, le potentiel forestier est un enjeu important pour contribuer aux objectifs énergétiques que la France s’est fixés pour 2020 (faire passer la part de la consommation énergétique issue d’énergies renouvelables de 9% à 23%, soit l’équivalent de six centrales nucléaires). Mais pour contribuer à cet effort, la filière sylvicole doit se moderniser pour accroître ses débouchés et impliquer les propriétaires afin de stimuler la mise sur le marché des coupes de bois. À la demande de la Fédération Forestiers Privés de France, et du Centre national de la propriété forestière, le CRÉDOC a réalisé une enquête auprès d’un panel de propriétaires possédant plus d’un hectare de bois. Cette enquête alimente le Réseau d’observation de ...


Développement de la filière bois-énergie : Stratégie et expérience du Parc naturel régional du Lubéron
Par : Marty S.
Le Parc du Luberon est fortement engagé dans la mise en place d’une politique énergétique territoriale et cherche à développer auprès des communes l’utilisation du bois-énergie pour le chauffage. En effet, dans le cadre de ses missions, le parc peut intervenir dans la décision de projets communaux , tandis que l’ADEME et la Région peuvent apporter une aide spécifique sur l’ensemble de l’investissement. Un projet phare a émergé (« Les Hauts de Rémourase ») et a été déclencheur de création d’autres chaufferies bois dans la région ; il y a eu cependant une période de « rôdage » en ce qui concerne l’approvisionnement en plaquettes-bois, ce dernier n’étant pas optimal dès le départ. Il a fallu dans un deuxième temps, contractualiser l’approvisionnement, et enfin, l’idée d’une production locale du combustible a émergé, permettant ainsi de réduire les coûts liés au transport et favorisant par là-même la création d’emplois.


Etude « Filières vertes» : filière « Biomasse énergie » -- Document de concertation
Par : MEEDDM (Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer)
"La filière de la biomasse énergie regroupe l’ensemble des activités liées à l’exploitation de la biomasse (essentiellement du bois), pour produire de la chaleur et de l’électricité. Il existe une forte inégalité entre les segments de la filière : si le chauffage individuel est fortement développé, le chauffage collectif l’est moins, tandis que la bioélectricité n’en est qu’à ses balbutiements. Le potentiel de développement de ces trois segments reste conséquent. Le marché est principalement dominé par des PME françaises, les énergéticiens étant davantage positionnés sur le secteur de la bioélectricité. La filière reste néanmoins marquée par une faiblesse de structuration alors que le gisement d’emplois à capter est conséquent." [résumé extrait du document].


Comment la filière de transformation du bois d’oeuvre peut-elle apporter un plus grand développement local au territoire du Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Par : Meiffret E.
La première partie présente le pays A3V (Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var), territoire provençal et alpin marqué par la forêt et où l’exploitation forestière et la première transformation du bois sont très réduites. Trois axes ont été identifiés pour relancer la filière bois locale : - développer de nouvelles filières et de nouveaux produits, - favoriser la transformation des grumes sur place, - promouvoir le matériau bois auprès des professionnels. L’objectif de cette étude était également d’étudier la filière de seconde transformation du bois d’œuvre (charpente, menuiserie, ébénisterie). C’est ainsi que, dans une seconde partie, on trouve un diagnostic de la filière de seconde transformation du bois d’oeuvre, de son amont, la première transformation du bois en sciage et de son aval, ses débouchés. Le mémoire détaille les atouts et les faiblesses de chaque activité, menuiserie, ébénisterie, charpente, création artistique en bois. Enfin ...


Pour mobiliser la ressource de la forêt française
Par : Ministère de l'agriculture et de la pêche. Conseil supérieur de la forêt, des produits forestiers et de la transformation du bois
La forêt, présentée ici comme un puits de carbone, est constituée d’arbres composés de bois, matière renouvelable et écologique. Cependant, on note une sous-exploitation de cette ressource due à des causes techniques (accessibilité, desserte), à des causes économiques, à l’hétérogénéité des peuplements et à l’absence de réglementation sur la sous-exploitation. Les préconisations d’augmentation de la récolte n’ont quant à elles cessé d’augmenter depuis 1978. D’ici 10 ans, il faudra tenir compte de l’impact du changement climatique, des impacts de la récolte de bois sur la biodiversité, des dangers d’un statu quo ou des conséquences d’une récolte plus volontariste. Et si on doublait la récolte commercialisée en 10 ans ? Cela pourrait être bénéfique aux industriels mais il ne faudrait pas avoir de « trop-plein ».


Exploitation forestière - Nouveaux chiffres du SSP : la récolte de bois en 2007
Par : Morel M.-P.
Le service de la statistique et de la prospective (SSP) du ministère de l’Agriculture et de la Pêche a publié fin 2009 les résultats détaillés de son enquête statistique sur le secteur de l’exploitation forestière relative à l’année 2007. Le tableau présente l’évolution de la récolte de 2002 à 2007


Agriculteurs en Cuma et filière bois-énergie : les aspects juridiques
Par : Nivet K.
Les CUMA (coopératives d’utilisation de matériel agricole) sont structurées autour d’une solidarité de proximité. Elles ont pour objet principal la mise à disposition de matériels agricoles et forestiers et la réalisation de travaux d’aménagement rural pour l’usage exclusif des exploitations membres. Pour structurer les actions multipartenariale et territoriale autour des enjeux liés à la filière bois-énergie, les CUMA envisagent de nouveaux partenariats juridiques. L’auteur reprend les pistes de réflexion de la fédération nationale des CUMA (FNCUMA) sur la création éventuelle de nouvelles formes de coopératives visant à renforcer la coopération en multisociétariat et à associer autour du même projet tous types d’acteurs (salariés, bénévoles, usager, collectivités publiques..). Il pourrait s’agir de créer une structure sociétaire à côté de la CUMA sous la forme de société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) ou de société ...


Les énergies renouvelables en France 1970-2005
Par : Observatoire de l'Energie (Direction Générale de l’Énergie et des Matières Premières)
La France est, en valeur absolue, le premier producteur d’énergies renouvelables dans l’Europe à 25, avec près de 17 Mtep par an, mais elle n’occupe que le onzième rang pour sa part dans la consommation totale d’énergie primaire (soit environ 6%). L’objectif de ce document est de mettre à disposition des séries annuelles de productions d’énergie sur longue période pour l’ensemble des énergies renouvelables et pour chacune des filières, afin d’en mesurer l’évolution et concourir ainsi au nécessaire suivi de la politique énergétique. L’édition 2006, actualisation du rapport « Les énergies renouvelables en France 1970-2003 » intègre pour 2005, avec rétropolation sur toutes les années antérieures, les règles de comptabilisation internationales définies pour l’élaboration de l’ensemble des statistiques concernant les énergies renouvelables (cf. méthodologie). Comme dans la version précédente, les données présentées ici concernent les ...


Le bois énergie à l'ONF -- Principales références
Par : ONF (Office National des Forêts)
L’ONF est tout d’abord présenté comme étant au carrefour de différents enjeux, qu’ils soient territoriaux et économiques, écologiques, sociaux ou encore liés aux risques naturels. En ce qui concerne le bois-énergie, l’ONF joue un rôle déterminant dans la commercialisation de bois bûche à destination des particuliers et la commercialisation de granulés de bois. La filiale ONF Energie a été créée en 2006 et est dédiée spécifiquement à la commercialisation de plaquettes forestières. L’ONF s’est donc engagé dans la mise en valeur du bois énergie depuis quelques années maintenant et ce document liste ses principales réalisations en matière de Biomasse Energie.


Le pin d’Alep en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur : étude prospective de la ressource et mécanisation de la récolte
Par : Peeters J.
Début 2004, une première fiche Informations-Forêt était publiée sur le Pin d’Alep (fiche n°682). Cette fiche apportait des informations générales sur cette essence résineuse typiquement méditerranéenne. Elle présentait également le Groupe Pin d’Alep, groupe de travail informel, mis en place pour valoriser et dynamiser cette ressource. Cet article a pour objectif de présenter les résultats de deux nouvelles études menées par l’AFOCEL sur le Pin d’Alep depuis cette dernière publication. Elles concernent la ressource et la mobilisation de cette essence. Ce sont 1) L’Etude prospective de la ressource en pin d’Alep en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et 2) L’Etude Eclaircies et mécanisation de l’exploitation en Pin d’Alep. 1) A partir d’une simulation basée sur les résultats de l’Inventaire Forestier National et de scénarios sylvicoles définis avec les gestionnaires forestiers, les volumes disponibles en pin d’Alep en région ...


La biomasse ligneuse comme source d'énergie - Défis en Europe
Par : Pelkonen P.
The main outcome of the conference "Woody Biomass as an energy source - Challenges in Europe" was the recognition of the challenge faced by Europe to increase the utilization of biofuels. A successful strategy for such a large-scale change requires better integration of biomass resource utilization in both Western and Eastern Europe. These proceedings present selected papers from the International Conference held on 25-27 September in Joensuu, Finland; The conference was co-organized by the European Forest Institute and the Faculty of Forestry of the University of Joensuu. It was co-sponsored by the SILVA network (European Forest Science Academic Network). The main aims of the conference were to: - review the current understanding of the role and potential of woody biomass as an energy source in Europe, - discuss the means for integrating energy production in European forestry, - clarify the connection between bioenergy and rural development, - analyse the role of bioenergy in ...


Contexte et perspectives économiques (Chapitre 2 de l'étude BIO 2 Biomasse et biodiversité forestières)
Par : Peyron J.-L.
A la demande du ministère de l’écologie, cette étude a été réalisée dans le but de faire un état de l’art des relations entre biomasse forestière et biodiversité. Elle s’inscrit dans le cadre de l’accord de 2007 (Grenelle de l’environnement) entre la Fédération France Nature Environnement, la Fédération nationale des Communes forestières, l’Office national des Forêts et la Fédération Forestiers privés de France sur le thème « Produire plus de bois tout en préservant mieux la biodiversité ; une démarche territoriale concertée dans le respect de la gestion multifonctionnelle des forêts ». L’objectif de l’étude est de faire émerger les conséquences d’une utilisation accrue de biomasse forestière sur la biodiversité forestière et les ressources naturelles à court et moyen terme (2030-2050). Une analyse économique est proposée dans ce chapitre, mettant en évidence la place qu’occupe l’économie du bois dans un contexte général ...


Les propriétaires forestiers privés sous la loupe de RESOFOP
Par : Picard O.
"Le RESeau d’Observation économique de la FOrêt Privée (RESOFOP) a pour but de mieux connaître les caractéristiques, les comportements, les attentes et les besoins des propriétaires forestiers privés. Il est mis en place conjointement par la Fédération Forestiers Privés de France et le Centre National de la Propriété Forestière dans le cadre de l’Observatoire Economique de l’interprofession nationale France Bois Forêt. Ses résultats permettent notamment aux différents organismes de la Forêt Privée Française de cibler et de hiérarchiser les actions à mener auprès des forestiers privés. Une première enquête, réalisée avec le CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie) avait été menée fin 2009 auprès de 600 propriétaires métropolitains. En mars 2011, l’enquête nationale a été reconduite et consolidée. Ainsi, 3081 forestiers privés de plus de 4 ha, répartis en 11 entités régionales, ont été ...


Élaboration d’un plan d’approvisionnement en plaquettes forestières : méthode et exemples
Par : Pitocchi S.
Une étude ressource conduit à évaluer un potentiel bois-énergie sur un territoire donné (région, département, communauté de communes…). L’élaboration d’un plan d’approvisionnement procède d’une logique différente : on part d’un besoin identifié (x milliers de tonnes par an) sur un site précis, la zone de prospection n’est donc pas fixée a priori. Et on étend la prospection jusqu’à atteindre la valeur des besoins affichés. [résumé extrait du document]


Marché actuel des nouveaux produits issus du bois et évolutions à échéance 2020
Par : Pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques (PIPAME)
"La filière bois française représente une opportunité majeure pour la France. Troisième forêt au niveau européen en termes de ressources, la forêt française se caractérise par une ressource forestière grandissante mais une sous-exploitation de cette ressource ainsi que l’existence d’un déficit de la balance commerciale de la filière bois. Les nouveaux produits à base de bois, produits innovants ou existants et pouvant faire l’objet de diversifications susceptibles de nouveaux développements et d’engendrer une croissance économique, constituent une part importante des potentialités de création de valeur et d’emplois de la filière bois, et devraient être de nature à favoriser une dynamique de croissance, en apportant des réponses appropriées à des besoins identifiés et à l’émergence de nouveaux usages. Dans ce cadre, l’objectif de la présente étude a été de parvenir à une vision du développement des nouveaux produits à base de ...



Ma boite de dialogue
GIP-Ecofor ©  |  Nous contacter  |  Alerte mail