Biomasse et biodiversité forestières
  • Les enjeux politiques, économiques et juridiques
  • Quel potentiel de récolte du bois pour quelles utilisations effectives ?
  • Quelle gestion forestière pour récolter plus ?
  • Comment préserver mieux tout en récoltant plus ?
  • L'analyse et le positionnement des acteurs.
  • Le contexte mondial
  • Le climat et l'énergie
  • La biodiversité
  • La forêt
93 résultats trouvés
La première Loi du Grenelle
Par : MEEDDM (Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer)
Est détaillée la première loi du Grenelle, présentée comme une mobilisation sans précédent pour le développement durable, un projet collectif, fruit d’une concertation inédite. Cette loi, adoptée le 23 juillet 2009 à la quasi-unanimité, rassemble trois grands principes : l’urgence écologique et la nécessité d’agir, le besoin d’une nouvelle gouvernance à long terme, et le renversement de la charge de la preuve. Puis sont listés et décrits les 13 domaines d’action contenus dans la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement. En ce qui concerne le domaine du bâtiment, il s’agit de faire du bâtiment le chantier n°1 dans la lutte contre le changement climatique. Pour le domaine de l’urbanisme, il faut harmoniser les documents d’orientation et de planification, notamment établis à l’échelle de l’agglomération. Du côté des transports, réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% ...


Programme forestier national: Synthèse
Par : Ministère de l'agriculture et de la pêche
Le Programme Forestier National (PFN), approuvé par le ministre chargé de la forêt en juin 2006, a pour ambition de donner plus de lisibilité et de visibilité de l’action de la France dans le secteur forestier. Il a pour mission de définir des lignes directrices sur lesquelles pourra s’appuyer la politique forestière française sur la période 2006-2015, en prenant en compte de nouveaux enjeux tels que les changements climatiques, l’après pétrole, la biodiversité, le rôle écologique de la forêt, l’aménagement du territoire, les marchés et l’emploi. Le développement de la certification forestière devrait être une garantie de bonnes pratiques forestières et être un moyen pour surmonter le handicap du morcellement foncier. Les entreprises forestières devront faire face à la concurrence, notamment dans la recherche de nouveaux marchés, la conception de produits nouveaux, l’adaptation des modes de vente et la réduction des coûts de transport. Ces ...


Séminaire de politique forestière : des perspectives internationales aux politiques nationales -- Le développement du bois énergie en France : le questionnaire bois énergie et la directive 2009/28
Par : Morel M.-P.
Ce document propose un rapide aperçu du développement du bois énergie en France suite au questionnaire bois énergie et la directive 2009/28. Il traite entre autre de : la Consommation d'énergie; la production d'énergie; les ressources, usages, récoltes de bois énergie; etc.


Cadre de gestion du régime forestier québécois 2008-2013
Par : MRNF (Ministère des Ressources Naturelles et de la Faune)
Le cadre de gestion du régime forestier québécois présente une vision globale des objectifs poursuivis par le régime forestier, des moyens retenus pour les atteindre, des indicateurs et des cibles visées, et cela, pour la période 2008-2013. Il permet également l’accès à de nombreuses références liées aux objectifs et moyens déterminés. Il est important de noter que les indicateurs et les cibles sont présentement en cours d’élaboration; ils seront mis en ligne dans le site Internet du Ministère dès qu’ils seront disponibles. Le cadre de gestion du régime forestier a pour but de faciliter la compréhension du régime forestier ainsi que le suivi rigoureux de sa mise en œuvre afin d’apporter les ajustements nécessaires au besoin. Le Ministère présentera ultérieurement les résultats de l’application du cadre de gestion du régime forestier dans son rapport sur la gestion des forêts (article 212 de la Loi sur les forêts, 2e alinéa). [résumé ...


Une revue bibliographique des limites d'habitats pour le bois mort : une base de données en ligne de recommandations de gestion des forêts européennes
Par : Müller J.
"In contemporary forest management, also of commercial forests, threshold values are widely used for consideration of biodiversity conservation. Here, we present various aspects of dead-wood threshold values. We review published and unpublished dead-wood threshold data from European lowland beech–oak, mixed-montane, and boreo-alpine spruce–pine forests separately to provide managers of European forests with a baseline for management decisions for their specific forest type. Our review of dead-wood threshold data from European forests revealed 36 critical values with ranges of 10–80 m3 ha-1 for boreal and lowland forests and 10–150 m3 ha-1 for mixed-montane forests, with peak values at 20–30 m3 ha-1 for boreal coniferous forests, 30–40 m3 ha-1 for mixedmontane forests, and 30–50 m3 ha-1 for lowland oak–beech forests. We then expand the focus of dead-wood threshold analyses to community composition. We exemplify the two major statistical methods applied in ecological ...


Protocole de Kyoto à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.
Par : Nations Unies
La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) est un traité international sur le climat qui tente d’apporter des réponses aux changements climatiques d’origine anthropique et attesté par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Entrée en vigueur le 21 mars 1994, les gouvernements restent conscients du fait que ces clauses sont insuffisantes pour répondre de façon adéquate aux changements climatiques. D’autres négociations ont eu lieu par la suite afin de débattre d'engagements plus fermes et plus détaillés.


Convention sur la diversité biologique -- Nations Unies 1992
Par : Nations Unies
Cette convention est un traité international adopté lors du sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992. Extrait de l'article premier de la convention : "Les objectifs de la présente Convention, dont la réalisation sera conforme à ses dispositions pertinentes, sont la conservation de la diversité biologique, l'utilisation durable de ses éléments et le partage juste et équitable des avantages découlant de 1'exploitation des ressources génétiques, notamment grâce à un accès satisfaisant aux ressources génétiques et à un transfert approprié des techniques pertinentes, compte tenu de tous les droits sur ces ressources et aux techniques, et grâce à un financement adéquat."


Déclaration de principes, non juridiquement contraignante mais faisant autorité, pour un consensus mondial sur la gestion, la conservation et l'exploitation écologiquement viable de tous les types de forêts
Par : Nations Unies - Assemblée générale
Déclaration à la conférence de Rio en 1992 : "Le thème des forêts est lié à toute la gamme des questions d'environnement et de développement ainsi qu'aux perspectives qui leur sont associées, au nombre desquelles figure le droit au développement socio-économique sur une base durable. Les principes énoncés ci-après ont essentiellement pour but de contribuer à la gestion, à la conservation et à l'exploitation écologiquement viable des forêts, et de prévoir les multiples fonctions et usages complémentaires de celles-ci. [...]". [Extrait du document].


Regards sur la politique des forêts en France
Par : Neyroumande E.
"Depuis le Moyen-Âge, le Royaume puis la Nation ont lutté pour maintenir, puis développer, des ressources forestières soumises aux pressions fortes des besoins de la société française. Cette vision patrimoniale mais utilitariste de la ressource a accompagné la restauration quantitative progressive de la couverture boisée depuis la fin du XIXe siècle. Après la seconde guerre mondiale, une vision productiviste, imitant le développement agricole, l’a remplacée, alors même que la déprise rurale mais aussi les préoccupations concernant les loisirs, puis plus tard la biodiversité et le développement durable, transformaient la réalité sociétale des forêts françaises. Lorsque la gestion de la forêt devenait officiellement multifonctionnelle (loi de 2001), les moyens pour l’y inciter n’étaient pas en place, voire réduits. Le rôle social et environnemental de la forêt, unanimement reconnu, a été délégué aux choix du rédacteur du plan ...


Produire plus tout en préservant mieux : l’équation à plusieurs inconnues
Par : Nivet C.
Réunis dans le cadre d’une contribution commune au Grenelle de l’environnement (en septembre 2007), France Nature Environnement (FNE), la Fédération des communes fores-tières (FNCOFOR), l’Office national des forêts (ONF) et la Fédération nationale des forestiers privés de France (FPF) ont signé un accord visant à « produire plus de bois tout en préservant mieux la biodiversité forestière, dans une démarche territoriale concertée et dans le respect de la gestion multifonctionnelle des forêts ». Retour sur les conditions que suppose la mise en oeuvre de ce protocole, notamment en termes d’amélioration des connaissances, d’évolution sylvicole et réglementaire. [résumé extrait du document]


Utilité des indicateurs taxonomiques de biodiversité forestière
Par : Nivet C.
---


Les indicateurs de biodiversité forestière -- Synthèse des réflexions issues du programme de recherche «Biodiversité, gestion forestière et politiques publiques»
Par : Nivet C.
"Cet ouvrage sur les indicateurs écologiques et socio-économiques de biodiversité forestière est le fruit d'une démarche collective menée pour et avec les acteurs de la gestion durable des forêts que sont les représentants des mondes scientifique, institutionnel, professionnel et associatif. Animée par le GIP Ecofor avec le soutien des ministères en charge du développement durable et de l'agriculture, cette réflexion rassemble des considérations variées, tantôt analytiques, tantôt synthétiques, sur des indicateurs de biodiversité des forêts et au-delà, sur la biodiversité elle-même. Elle donne un aperçu de la variété des approches existantes qui adoptent des points de vue allant de la recherche au développement et jusqu'à la gestion tout en invitant à l'amélioration continue des jeux d'indicateurs. Elle illustre également la nécessité d'élaborer des indicateurs supplémentaires, à différents niveaux et dans plusieurs domaines, qui répondent à des ...


Evaluation des indicateurs nationaux de biodiversité forestière
Par : Nivet C.
---


Directive Régionale d’Aménagement de Champagne-Ardenne
Par : Office National des Forêts (ONF)
"La Directive Régionale d'Aménagement (DRA) décline, à l'échelle de la Région Champagne-Ardenne, les engagements pris aux niveaux internationaux, nationaux et régionaux, en matière de gestion durable des forêts et terrains à boiser du domaine de l'Etat, notamment : la Convention sur la Biodiversité, les Critères d'Helsinki et les Recommandations de Lisbonne, au niveau international, le Code Forestier, le référentiel français de certification PEFC, le référentiel ISO 14001, la politique de l'ONF en matière d'environnement, les Directives Nationales d'aménagement et de Gestion pour les forêts domaniales (DNAG), le corpus de textes réglementaires et techniques encadrant l'aménagement et la gestion des forêts domaniales, au niveau national, les Orientations Régionales Forestières (ORF), la Politique de qualité de la gestion durable des forêts arrêtée par l'Association Champardennaise de Certification Régionale (ACCF), les éléments de cadrage définis par ...


La biodiversité, une enjeu majeur pour l'ONF
Par : ONF (Office National des Forêts)
La France a pris, au niveau international, l’engagement de stopper l’érosion de la biodiversité d’ici 2010 et a élaboré, dans ce but, une stratégie nationale pour la biodiversité. Au service de cet objectif, et en application du « Grenelle de l’Environnement », l’ONF participe activement à la conservation de la biodiversité, tant dans la gestion forestière courante que par des actions spécifiques en faveur des espèces et des milieux à haute valeur patrimoniale. La biodiversité constitue l’un des axes majeurs de sa politique environnementale au titre de la certification ISO 14001 et PEFC.


Audition de l'ONF: Energies renouvelables et développement local : l'intelligence territoriale en action
Par : ONF (Office National des Forêts)
Annexe XIV, compte rendu des auditions, point numéro 6 (audition de l’ONF) du rapport d'information du Sénat n° 436 (2005-2006) de MM.Claude Belot et Jean-Marc Juilhard fait au nom de la délégation à l'aménagement du territoire et déposé le 28 juin 2006. M. Pierre-Olivier Drège, directeur général de l'ONF, rappelle que l'Office national des forêts, en tant que gestionnaire des forêts publiques locales et domaniales, est fortement impliquée dans le développement de nouvelles filières de valorisation de la biomasse et principalement de bois-énergie et que le bois-énergie n’est pas une énergie du passé, qu'il bénéficie au contraire de technologies thermiques de pointe pour des chaufferies automatiques à combustion régulée, permettant de valoriser au maximum le pouvoir calorifique du bois, tout en réduisant considérablement les rejets dans l'atmosphère. L'ONF, par la gestion de la forêt publique, a un rôle structurant à jouer, en liaison avec l'ensemble ...


Situation des forêts du monde 2012
Par : Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
Cette dixième édition de Situation des forêts du monde aborde la question du rôle des forêts dans l’histoire de l’humanité et met en évidence les liens étroits qui existent entre l’exploitation de la forêt et le développement économique et social, et entre une destruction continuelle des forêts et le déclin économique. La production forestière a un rôle important à jouer dans l’instauration d’un avenir durable dans lequel consommation et production seraient étroitement liées au sein d’un même cycle. Il importe aussi de trouver un équilibre entre la conservation et l’exploitation des forêts. Quatre stratégies sont proposées pour pour un avenir durable: (i) planter des arbres et investir dans des services écosystémiques, (ii) promouvoir les petites et moyennes entreprises travaillant le bois et encourager la parité hommes-femmes, (iii) utiliser le bois pour la production d’énergie ; réutiliser et recycler les produits à base de bois. (iv) ...


Schéma français de certification forestière -- Recueil des textes officiels adoptés par l’Assemblée générale de PEFC France le 12 octobre 2006
Par : PEFC France
Le présent document présente le schéma français de certification forestière pour la période 2006-2011. Dans un souci de simplification, de clarification et d’amélioration, ce schéma révisé reprend toute une partie du schéma initial approuvé par l’Assemblée générale de PEFC France le 30 mars 2001 et reconnu par le Conseil PEFC (PEFCC) le 20 juillet 2001, mais diffère dans sa conception pour tenir compte de l’expérience de terrain des cinq premières années (2001-2006) et des conclusions des rapports d’audit des différents organismes certificateurs. Tout en maintenant le principe de subsidiarité, ce schéma national vise à : - Renforcer la cohérence des démarches régionales et des démarches de groupe - Améliorer la crédibilité de la certification par la définition d’un corpus de base sur les points à respecter en compte dans la Politique de qualité de la gestion forestière durable (PQGFD) (Annexe 6) et l’élaboration d’un cahier des ...


Pourquoi et comment construire un indicateur composite de la biodiversité en forêt ?
Par : Peyron J.-L.
---


Mise en valeur de la forêt française et développement de la filière bois -- Mission confiée à Jean Puech, ancien ministre
Par : Puech J.
Ce rapport remis à Nicolas Sarkozy regroupe 42 propositions sur la forêt et le bois, dont 8 mesures «phares». L’objet de ce rapport est de définir un plan ambitieux pour parvenir à mobiliser cette ressource et développer l’offre de bois en France, il se veut en totale harmonie avec l’esprit et la lettre du Grenelle de l’Environnement. Ces travaux s’appuient sur ceux qu’ont déjà menés Jean-Louis Borloo sur le développement des usages énergétiques du bois et Michel Barnier dans le cadre des assises de la forêt. En première partie, il est fait un état des lieux de la forêt et du bois en France (la forêt française est la troisième d’Europe, elle occupe 30% du territoire et soutient plus de 450 000 emplois, elle reste cependant sous-exploitée et en déficit commercial) comparativement avec la conjoncture européenne et internationale. Le bilan est fait sur les forces et les faiblesses de la forêt française dues principalement à sa structure foncière ...



Ma boite de dialogue
GIP-Ecofor ©  |  Nous contacter  |  Alerte mail