Biomasse et biodiversité forestières

Le projet Biomadi

La génèse du projet


Soutenu par les ministères en charge de l'écologie et de l'agriculture, le projet Biomasse et biodiversité forestières (BIOMADI) est animé par le GIP ECOFOR. Il s'inscrit dans le sillage d'une expertise scientifique collective menée en 2008 et 2009 pour faire un premier tour d'horizon des liens entre l'utilisation accrue de biomasse forestière (bois) et l'évolution de la biodiversité et des ressources naturelles (sols, eaux). Cette expertise s'était conclue par la publication, en juillet 2009, d'un ouvrage rassemblant les contributions de vingt-deux auteurs issus en grande partie du monde de la recherche (étude BIO2).

Né du prolongement de l'étude BIO2, le projet BIOMADI traite ainsi, au niveau forestier, des liens entre biomasse, biodiversité et ressources naturelles tout en s'ouvrant aux parties prenantes. Il s'inscrit dans un véritable processus de valorisation des connaissances et d'amélioration continue.

Téléchargez la note de contexte


Le développement du site web


Conçu dans ce contexte en 2011, le site web BIOMADI est un espace d'approfondissement des connaissances et d'échange sur la production de bois et la préservation des écosystèmes forestiers. Il est constitué en particulier :


L'équipe


Cécile Nivet et Guy Landmann (ECOFOR),
pour l'animation et la coordination scientifique ;

Wilfried Heintz (ECOFOR),
pour le développement du site web et la gestion des bases de données ;

Anaïs Jallais (ECOFOR),
pour l'alimentation du fonds documentaire et la veille scientifique et technique ;

Louisette Gouverne (journaliste spécialisée)
pour les interviews ;

Marion Gosselin (Irstea),
pour son expertise dans le domaine de la biodiversité et de la gestion forestière.

La production de contenu scientifique


Le projet BIOMADI consiste également à susciter et à soutenir la réalisation d’études à caractère scientifique ainsi qu’à favoriser les échanges entre parties prenantes par l’organisation de journées techniques.

Tranche 2008-2009

   L'étude BIO2

> Landmann G., Gosselin F., Bonhême I., 2009. Augmentation de l’utilisation de la biomasse forestière : implications pour la biodiversité et les ressources naturelles. 211 pages

Tranche 2009-2011

   Les ateliers techniques

> Evaluation des ressources forestières et des niveaux de prélèvement a différentes échelles . 24 mars 2011, Paris.
  Le programme
  Le compte-rendu détaillé
  Les diaporamas

> Comment  envisage-t-on de « produire plus » (tout en préservant mieux,…) ? Inflexions récentes et options sylvicoles pour le futur. 25 mars 2011, Paris.
  Le programme
  Le compte-rendu détaillé

   Synthèse des connaissances

> Gosselin M., Paillet Y., 2011. Suivis opérationnels de biodiversité forestière : quelles expériences à l'étranger ? 50 pages

> Bouget C., Nageleisen L.M., Piou D.,2011. Bois morts, peuplements riches en bois morts, et risques phytosanitaires en forêt: synthèse des connaissances disponibles. 23 pages

   Etudes à caractère opérationnel

> Le Meur F., Fuhr M., Cacot E., 2011. Elaboration d'une grille d'évaluation multifonctionnelle des chantiers forestiers Bois-Energie. 60 pages

Tranche 2011-2013



> Etude sur l’évolution temporelle et la distribution spatiale des très gros bois dans les forêts de France métropolitaine (coordonnée par l’IGN)

> Etude sur les critères de la qualité biologique des forêts vus par les données de l’IGN (coordonnée par l’IGN)

> Etude sur le fonctionnement des forêts mélangées (coordonnée par IRSTEA)

GIP-Ecofor ©  |  Nous contacter  |  Alerte mail